La ville est par définition un lieu d’incertitudes. Elle doit en cela et pour sa bonne gestion faire l’objet d’expérimentations de toutes natures conduites sur le temps long, dont les effets sont incertains, mais sur lesquelles il est possible de capitaliser des connaissances, d’élaborer des techniques plus performantes de management public susceptibles de répondre plus justement aux attentes des habitants et des entreprises dans une perspective d’intérêt général. Les Territoires à énergie positive (TEPOS) et les Territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) s’inscrivent-ils dans cette filiation ?

C’est à cette question du rapport des TEPOS et des TEPCV à la création de connaissances que s’est attelé l’Atelier Énergie et Territoires durant l’année 2015 ; ce sont les résultats de ces travaux que cette note ambitionne de présenter.

Télécharge la synthèse des travaux 2015-16