Pour ce troisième article nous avons fait le choix de nous concentrer sur une ville très éloignée et aux dimensions impressionnantes : Singapour. Depuis la mise en place et le développement du programme Smart Nation, cette ville ne cesse de développer et promouvoir des initiatives qui la propulsent vers la Smart City complètement intégré.

Des milliers de capteurs

Singapour a équipé l’ensemble de ses infrastructures de milliers de capteurs. Déjà dotée de la fibre optique, la ville dispose d’un niveau d’infrastructure et d’accès à la technologie extrêmement important. A titre d’exemple, les habitants de Singapour possèdent en moyenne 1,5 téléphone mobile.

Engager le programme Smart Nation, signifie pour Singapour de devenir un véritable laboratoire en termes d’innovation urbaine. Il faut tout d’abord souligner que plus de 3 millions de personnes vivent à Singapour dans des logements opérés par la puissance publique. Il s’agit ici d’un public conséquent pour lequel l’installation de capteurs ne pose aucune difficulté. Ainsi, de nombreuses données peuvent être recueillies dans le but d’obtenir des informations très détaillées, notamment sur les consommations d’eau et d’électricité. Ces données revêtent une importance capitale pour Singapour compte tenu de sa dépendance vis-à-vis de la Malaisie en ce qui concerne l’eau potable.

Par ailleurs, Singapour a également développé une initiative qui permet d’assurer la surveillance des personnes âgées par leurs proches. En effet, dans une société où la filiation et le respect des anciens sont deux notions capitales, des innovations ont été développées pour rendre plus facile le contact avec eux. Ainsi, les maisons des personnes âgées sont équipées de capteurs, notamment aux portes. Ces capteurs déclenchent, en cas d’inactivité suspecte, une alerte prévenant ainsi les proches d’une possible anomalie. Ces capteurs peuvent aussi être liés à un médecin ou un service d’urgences médicales.

Des initiatives pour la mobilité

En outre, Singapour développe de nombreuses initiatives en termes de mobilité. Pionnière dans le développement de bus et de voitures autonomes, la ville a également analysé de nombreuses données liées aux transports en commun. Cette analyse a permis l’optimisation des trajets des bus réduisant la congestion et les embouteillages.

De plus, la ville a récemment mis en place un mécanisme de péage à ses entrées. Ce mécanisme permet l’étude du trafic. Ainsi des données sont générées chaque jour sur la circulation dans la ville, le type de véhicule qui circulent et les itinéraires habituels. L’ensemble de ces données permet à Singapour d’optimiser ses politiques publiques de transport et de maintenance des infrastructures.

Virtual Singapour : des données pour tous

Pour finir, Singapour met à disposition ses données sur une plateforme : Virtual Singapour. Cette plateforme permet une grande visualisation des données avec la modélisation de la ville en 3D. Une telle possibilité rend les données accessibles au plus grand nombre et plus seulement aux personnes dotées de compétences particulières dans le domaine des data.

En conclusion, Singapour apparait comme un véritable laboratoire des politiques publiques et des innovations urbaines. De nombreuses initiatives se développent sur ce territoire tant sur les questions énergétiques, qu’en termes de mobilité ou de services à la personne. Singapour apparait ainsi comme une projection de ce que pourrait être la ville de demain.